Liens d'évitement



L'Oiseau de feu / Le Sacre du printemps

Ballet du Capitole


 /

Ballet du Capitole


L’Oiseau de feu / Le Sacre du printemps

Partitions phares de l’aube du XXe siècle, L’Oiseau de feu et Le Sacre du printemps d’Igor Stravinski, créations au parfum de succès brillant et de scandale en leur temps, démontrent de façon éblouissante que « le ballet peut s’élever au niveau du drame musical, la musique donnant une âme à la danse et la danse donnant à la musique une chair vivante » (Mikhaïl Fokine). Évoquant tantôt la Russie des contes, tantôt celle des rites païens, les arguments des deux ballets sont tirés du folklore, celui de la Russie légendaire pour L’Oiseau de feu, celui des traditions ancestrales sibériennes pour Le Sacre du printemps.

Halle aux Grains | Durée : 2h

jeudi 7 octobre 2010 à 20h00

vendredi 8 octobre 2010 à 20h00

samedi 9 octobre 2010 à 15h00

samedi 9 octobre 2010 à 20h00

dimanche 10 octobre 2010 à 15h00

Productions du Théâtre du Capitole

L’OISEAU DE FEU

Ballet intégral de 1911. Chorégraphie originale créée par Mikhaïl Fokine, le 25 juin 1910 à l’Opéra de Paris, par les Ballets russes de Serge de Diaghilev
Version de Michel Rahn créée le 31 mai 1996, à la Halle aux grains de Toulouse, par le Ballet du Capitole


Musique Igor Stravinski
Chorégraphie Michel Rahn
Décors et costumes Jean-Paul Marcheschi
Lumières Patrick Méeüs



LE SACRE DU PRINTEMPS

Chorégraphie originale créée par Vaslav Nijinski, le 29 mai 1913, au Théâtre des Champs-Elysées, à Paris, par les Ballets russes de Serge de Diaghilev
Version de Mauricio Wainrot créée en 1994 au Springer Auditorium at Music Hall de Cincinnati, par le Cincinnati Ballet
Entrée au répertoire du Ballet du Capitole le 13 novembre 2003


Musique Igor Stravinski
Chorégraphie Mauricio Wainrot
Décors et costumes Carlos Gallardo
Lumières Patrick Méeüs


Ballet du Capitole


Fondatrice et directrice de la Société des Amis du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris pendant plus de trente ans, promue officier de la Légion d’honneur en 1999, Henriette Joel était une passionnée d’art moderne et une collectionneuse au regard exigeant. C’est à sa suggestion que Nicolas Joel, son neveu, alors directeur artistique du Théâtre du Capitole, proposa à Jean-Paul Marcheschi de réaliser les décors et les costumes de L’Oiseau de feu pour la nouvelle chorégraphie de Michel Rahn.


Photo : Patrice Nin

Tisséo


Conférence

mercredi 6 octobre 2010 à 18h00


Une heure durant, un spécialiste vous offre un éclairage nouveau sur l’oeuvre à l’affiche.


Deux chefs-d’oeuvre de Stravinski pour les Ballets russes : L’Oiseau de feu et Le Sacre du printemps
par Carole Teulet, dramaturge


TOUT PUBLIC | ENTRÉE LIBRE

Informations