Liens d'évitement



Le Trouvère
 /

Opéra


Le Trouvère

Il trovatore
Giuseppe Verdi (1813 - 1901)

vendredi 3 février 2012 à 20h00

Jeunes Talents - samedi 4 février 2012 à 20h00

dimanche 5 février 2012 à 15h00

mardi 7 février 2012 à 20h00

Jeunes Talents - jeudi 9 février 2012 à 20h00

vendredi 10 février 2012 à 20h00

Jeunes Talents - samedi 11 février 2012 à 20h00

dimanche 12 février 2012 à 15h00


Drame lyrique en quatre parties sur un livret de Salvadore Cammarano
révisé par Leone Emanuele Bardare
d’après la pièce d’Antonio García Gutiérrez El trovador
créé le 19 janvier 1853 au Teatro Apollo de Rome

Nouvelle coproduction

Gran Teatre del Liceu, Ópera de Oviedo, Théâtre du Capitole

Daniel Oren Direction musicale
Gilbert Deflo Mise en scène
William Orlandi Décors et costumes
Joël Hourbeigt Lumières
Laurence Fanon Chorégraphie

Carmen Giannattasio / Tamara Wilson* Leonora
Luciana D’Intino / Andrea Ulbrich* Azucena
Marco Berti / Alfred Kim* Manrico
Roberto Frontali / Vitaliy Bilyy* Le Comte de Luna
Nahuel Di Pierro Ferrando
Eve Chistophe-Fontana Inès
Alain Gabriel Ruiz
Claude Minich Un Messager
Carlos Rodriguez Un vieux Gitan

*Jeunes talents : 4, 9 et 11 février


Orchestre national du Capitole

Chœur du Capitole
Alfonso Caiani Direction



Spectacle en langue italienne surtitré en français


Amplication pour les personnes malentendantes



Mauvais sort, enfant immolé, duels à l’épée, bague empoisonnée et enlèvement dans un couvent, au XVe siècle et sur plusieurs générations, sont les ingrédients d’une succession composite de quiproquos et coups de théâtre, où la vraisemblance fait fi du vraisemblable. Le livret bigarré et polymorphe du Trouvère dut susciter la fièvre créatrice de Verdi qui après le succès de Rigoletto demandait au librettiste Cammarano « quelque chose de nouveau et bizarre ».

D’un drame à la complexité exacerbée, d’un romantisme fasciné par les légendes fantastiques du Moyen-Âge et l’esprit chevaleresque, Verdi a fait un opéra riche de ses trouvailles mélodiques, airs, choeurs et ensembles grandioses restés célèbres. Les scènes s’enchaînent les uns aux autres dans une célébration accomplie du théâtre, de la musique et de la virtuosité vocale.



Conférence
Il trovatore et le désir de formes nouvelles
Michel Lehmann, musicologue, directeur du CIAM et de l’Institut IRPALL (Université Toulouse II-Le Mirail)
2 février à 18h
Théâtre du Capitole


Parlons-en
Rencontres d’avant spectacle
3, 4, 7, 9, 10, 11 février à 19h
Théâtre du Capitole, Grand foyer


Photo : Le Sabbat des sorcières (huile sur toile), Francisco Jose de Goya y Lucientes (1746-1828) / Musée Lazaro Galdiano, Madrid, Espagne / Giraudon / Bridgeman Giraudon


Informations

NOTA BENE les horaires pour
Le Prophète,

au Théâtre du Capitole
les vendredi 23, mardi 27 et vendredi 30 juin à 19h30

les dimanches 25 juin et 2 juillet 2017 à 15h00