Liens d'évitement



La Belle Hélène
 /

Opéra


La Belle Hélène

Jacques Offenbach (1819-1880)

samedi 22 décembre 2012 à 20h00

dimanche 23 décembre 2012 à 15h00

mardi 25 décembre 2012 à 15h00

mercredi 26 décembre 2012 à 20h00

vendredi 28 décembre 2012 à 20h00

dimanche 30 décembre 2012 à 15h00

lundi 31 décembre 2012 à 20h00


Opéra bouffe en trois actes sur un livret d’Henri Meilhac et Ludovic Halévy
créé au Théâtre des Variétés de Paris le 17 décembre 1864

Coproduction de l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole et de l’Opéra Théâtre de Saint-Étienne

Jean-Marie Zeitouni Direction musicale
Bernard Pisani Metteur en scène et chorégraphe
Éric Chevalier Décors
Frédéric Pineau Costumes
Jacques Chatelet et Gérard Poli Lumières

Antonio Figueroa Pâris
Brian Galliford Ménélas
René Schirrer Agamemnon
Antoine Garcin Calchas
Vincent De Rooster Achille
Humberto Ayerbe Pino Ajax Premier
Aimery Lefèvre Ajax Deuxième
Gaëlle Arquez Hélène
Mariam Sarkissian Oreste
Khatouna Gadelia Bacchis
Hélène Delalande Léoena
Marie-Bénédicte Souquet Parthoénis



Orchestre national du Capitole

Chœur du Capitole
Alfonso Caiani Direction



Amplification pour les personnes malentendantes



La comédie dite de boulevard a son pendant lyrique. Personnalité-phare du Second Empire, Jacques Offenbach se plaît à moquer les travers de ses contemporains, bourgeois, aristocrates et demi-mondaines, dans un genre qui lui est souvent associé : l’opéra bouffe à la française. Avec ses librettistes Henri Meilhac et Ludovic Halévy, Offenbach conquiert un public charmé par des allusions parodiques à la société de son temps, mais aussi par le détournement des mythes de l’Antiquité. Faisant suite en ce domaine à Orphée aux enfers, La Belle Hélène dépeint la course effrénée et collective au plaisir précédant l’éclatement de la Guerre de Troie. Hélène, épouse du roi de Sparte Ménélas, est offerte à Pâris par Aphrodite. Victime d’une supercherie, pressé par les rois de mettre fin au vent de débauche que la déesse, mécontente de la mise au ban de son protégé, fait souffler sur la Grèce, Ménélas voit partir Hélène et son séducteur troyen pour Cythère.


Venus of Cythera, Jan Massys© Nationalmuseum, Stockholm, Sweden, The Bridgeman Art Library