Liens d'évitement



Les Fiançailles au couvent
 /

Opéra


Les Fiançailles au couvent

Sergueï Prokofiev (1891-1953)
Une commedia dell'arte en pleine Russie soviétique !
Théâtre du Capitole| Durée : 2h50

vendredi 15 mai 2015 à 20h00

dimanche 17 mai 2015 à 15h00

mardi 19 mai 2015 à 20h00

vendredi 22 mai 2015 à 20h00

dimanche 24 mai 2015 à 15h00


Opéra en quatre actes
sur un livret de Mira Mendelson d’après le livret de l’opéra comique
de Richard Brinsley Sheridan La Duègne, ou le Double enlèvement
créé le 3 novembre 1946 au Kirov Théâtre Mariinsky, Léningrad

Production du Théâtre du Capitole (2011)
en coproduction avec l’Opéra-Comique

Tugan Sokhiev direction musicale
Martin Duncan mise en scène
Alison Chitty décors et costumes
Paul Pyant lumières
Ben Wright chorégraphie

John Graham-Hall Don Jérôme
Garry Magee Don Ferdinand
Anastasia Kalagina Louisa
Elena Sommer La Duègne
Daniil Shtoda Don Antonio
Anna Kiknadze Clara d’Almanza
Mikhail Kolelishvili Isaac Mendoza
Vladimir Kapshuk Don Carlos
Alexander Teliga Père Augustin
Vasily Efimov Frère Elustaphe / 1er Masque
Marek Kalbus Frère Chartreuse / 2e Masque
Thomas Dear Frère Bénédictine / 3e Masque
Chloé Chaume Lauretta


Choeur du Capitole
Alfonso Caiani direction

Orchestre national du Capitole




Editions Le Chant Du Monde






Spectacle en langue russe surtitré en français












Après avoir subi la censure des autorités soviétiques, Prokofiev préfère pour son nouvel opéra choisir un sujet innocent, sans arrière-plan social ni politique. De fait, c’est à une parodie de l’opéra bouffe le plus flamboyant du xviiie siècle que le compositeur s’attelle, reprenant à Mozart, Rossini – et jusqu’à Verdi, dont on reconnaît Falstaff et son double mariage final – les ficelles du vaudeville le plus invraisemblable qui soit, et pourtant le plus tendre, drôle et émouvant. Un vieux barbon, veut marier sa fille à un riche marchand ; mais la duègne, qui convoite ce même marchand, va l’aider à passer outre les volontés de son père. Virtuosissime, Les Fiançailles au couvent démultiplie imbroglios, quiproquos, travestissements, enlèvements et duperies en tous genres. Une commedia dell’arte en pleine Seconde Guerre mondiale. Un paradoxe !



Conférence Prokofiev et l’apolitique
Jean-Jacques Groleau, dramaturge
Théâtre du Capitole, 11 mai à 18h

Parlons-en
rencontres d’avant spectacle
Théâtre du Capitole, Grand foyer, 15, 19 et 22 mai à 19h


Photo : Kasimir Malevich (1878-1935), Sportifs ou Le Suprématisme dans des silhouettes de sportifs, huile sur toile, 1932. Musée national de Russie, Saint-Pétersbourg / The Bridgeman Art Library.


Informations