Liens d'évitement



Ensemble Accroche Note
 /

Concert


Ensemble Accroche Note

Présences vocales #3
Théâtre Garonne | Durée : 1h15

vendredi 20 mars 2015 à 20h00

Accroche Note est un ensemble de solistes formé autour de Françoise Kubler et Armand Angster. La souplesse de l’effectif lui permet d’aborder la musique instrumentale et vocale du XXe siècle ainsi que les musiques improvisées.
Démultiplier les sortilèges de la voix au moyen des technologies d’aujourd’hui afin de découvrir en elle des ressources insoupçonnées du chant. Techniques différenciées d’échantillonnage pour chacun des cinq chants d’amour sumériens chez François-Bernard Mâche ; sons de synthèse interactifs chez Philippe Manoury. Kaija Saariaho quant à elle, enveloppe le chant d’une partie électronique composée d’éléments vocaux en trois langues et de sons concrets. Pierre Jodlowski enfin, organise sa pièce entre narration (ombre) et poésie (chant), alternance dynamisée par la scénographie ; la musique laisse place aux bruits, aux bruissements et aux souffles.


Spectacle présenté dans le cadre du cycle Présences vocales par le collectif éOle, Odyssud,le Théâtre du Capitole et le théâtre Garonne

François-Bernard Mâche (né en 1935)
Philippe Manoury (né en 1952)
Kaija Saariaho (née en 1952)
Pierre Jodlowski (né en 1971)


François-Bernard Mâche
Kengir, cinq chants d’amour sumériens, pour voix et sons fixés (1991)

Philippe Manoury
Illud Etiam, pour voix, clarinette et électronique (2013)

Kaija Saariaho
Lonh, pour soprano et électronique (1996)

Pierre Jodlowski
Ombra della Mente, pour voix, clarinette basse et électronique (2013)


Armand Angster clarinettes
Françoise Kubler voix
François Donato - éOle assistant musical, diffusion du son



Accroche Note est un ensemble conventionné par le ministère de la Culture et de la Communication – Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Alsace – et la ville de Strasbourg, et soutenu par la Région Alsace, le Conseil général du Bas-Rhin, la Spedidam et la Sacem.
Accroche Note reçoit pour son action en faveur de la musique contemporaine le soutien de Musique Nouvelle en liberté.



Photo © DR


Informations