Liens d'évitement



Théâtre du Capitole

Aurélie Ligerot

Soprano – Bianca

Après des études au Conservatoire de Bordeaux avec Maryse Castets, Aurélie Ligerot travaille, lors de master-classes, avec Teresa Berganza, Raina Kabaivanska, Giuseppe Sabbatini et Enzo Dara. Elle est lauréate du Concours des Amis du Grand-Théâtre en 2010, du Concours d’Art lyrique d’Alès en 2011 puis est sélectionnée en 2013 pour le Concours International de Séoul. La Compagnie Lyrique Opéra Bastide lui offres ses premiers grands rôles, dont Pamina (La Flûte enchantée), Fiordiligi (Così fan tutte), Adina (L’Elisir d’amore) et Micaela (Carmen). Par la suite, elle se voit confier à l’Opéra national de Bordeaux Jano (Jenufa), Léoena (La Belle Hélène) et La Dame d’honneur (Macbeth). Puis elle fait ses débuts dans deux autres maisons d’Opéra : Avignon où elle interprète le rôle Jano (Jenufa) et Toulon, en Grande Prêtresse (Aïda). Puis elle chante La Dame d’honneur (Macbeth) à l’Opéra de Toulon, Andreloun (Mireille) à l’Opéra d’Avignon et Violetta (La Traviata en version germanique) au Hamburger Kammeroper. En oratorio, son répertoire s’étend de Bach à Poulenc, avec des œuvres telles que la Messe du Couronnement, la Messe en Ut et le Requiem de Mozart, la Petite Messe Solennelle de Rossini, Carmina Burana de Carl Orff, le Gloria de Poulenc, la Missa votiva de Zelenka, et elle a en projet un récital de mélodies françaises et orientalistes « Les Roses d’Ispahan : sur la route de la soie » avec le ténor Antoine Chenuet et le pianiste Nicolas Jortie. Elle remporte un grand succès dans le rôle de Rozenn (Le Roi d’Ys) à l’Opéra de Saint-Étienne et chante le rôle d’Anna dans une version de concert de Maria Stuarda à l’Opéra de Marseille et à l’Opéra de Craiova, ainsi qu’en Leïla des Pêcheurs de perles.

Informations