Liens d'évitement



Théâtre du Capitole

Ezio Frigerio

Décors

Au Théâtre du Capitole
Carmen (1997)
Lucia di Lammermoor (1998)
La Walkyrie (1999)
Hamlet (2000)
L’Or du Rhin (2001)
Otello (2001)
Manon (2001)
Siegfried (2002)
Le Crépuscule des dieux (2003)
Jenůfa (2004)
Don Carlo (2005)
Le Couronnement de Poppée (2006)
La Femme sans ombre (2006)
Le Roi d’Ys (2007)
Doña Francisquita (2007)
Le Chevalier à la rose (2008)
Les Contes d’Hoffmann (2008)
Œdipe (2008)
Faust (2009)

Né en Italie, Ezio Frigerio rencontre Giorgio Strehler en 1955 et aborde la décoration théâtrale avec La Maison de Bernada Alba de Garcia Lorca au Piccolo Teatro de Milan. À la Comédie-Française, il travaille sur La Trilogie de la Villégiature (1978), et collabore avec Roger Planchon au TNP de Villeurbanne, Jorge Lavelli et Claude Régy. Il poursuit son travail avec Strehler, notamment pour L’Illusion comique de Corneille (Théâtre de l’Europe/Théâtre de l’Odéon à Paris, 1984), L’Opéra de Quat’sous (Châtelet, 1986) et Fidelio (Châtelet, 1989). À l’opéra, il signe des décors pour la Scala de Milan, le Metropolitan Opera de New York, le Festival de Salzbourg. Pour Nicolas Joel, il signe également les décors de La Rondine au Covent Garden de Londres. Outre le lien qui l’unit au Piccolo Teatro de Milan, sa vie est particulièrement liée à l’Opéra de Paris où il signe les décors pour les ballets de Noureev, et de plusieurs opéras comme Les Noces de Figaro en 1973 ou La Dame de pique en 1990. Il travaillera pour plusieurs films dont 1900 (Bernardo Bertolucci), Cyrano de Bergerac (Jean-Paul Rappeneau), Soleil levant et Louis, enfant-roi (Roger Planchon). Il reçoit, en 1990, le Molière du « meilleur décorateur » et, en 1991, un César pour Cyrano de Bergerac.

Informations