Liens d'évitement



Théâtre du Capitole

Nicolas Joel

Mise en scène

Nicolas Joel a dirigé le Théâtre du Capitole pendant 19 ans, puis l’Opéra national de Paris de 2009 à 2014. Né à Paris en 1953, il débute très jeune comme assistant de Jean-Pierre Ponnelle et de Patrice Chéreau, puis réalise sa première mise en scène en 1979 avec le Ring de Wagner à Strasbourg. Depuis, il n’est pas une grande scène internationale qui n’ait accueilli un de ses spectacles : San Francisco (Samson et Dalila avec Placido Domingo, Aïda avec Luciano Pavarotti), Milan, Londres, Buenos Aires, New York, Los Angeles, Vienne, etc. Sur les scènes françaises, il réalise entre autres Didon et Enée avec Jessye Norman et Un bal masqué avec Luciano Pavarotti à l’Opéra de Paris, ainsi que la création mondiale de Montségur de Marcel Landowski à Toulouse. Dès 1987, il entretient une fidèle collaboration avec les Chorégies d’Orange ; sa dernière production étant Faust de Gounod en 2008. De 1990 à 2009, Nicolas Joel est directeur du Théâtre du Capitole et fait rayonner internationalement cette maison pour la qualité de ses productions et de ses distributions. Il y signe de nombreux opéras, dont certains rarement joués : Louise (1996), Mignon (2001), Jenufa (2004), La Rondine (2005), Le Roi d’Ys (2007), Œdipe (2008), sans compter le Ring de Wagner qu’il monte entre 1999 et 2003. Comme il débutait à Toulouse en tant que metteur en scène avec Faust de Gounod en 1983, c’est avec ce même ouvrage que Nicolas Joel clôt sa dernière saison au Capitole en 2009. Parmi ses mises en scène à l’Opéra de Paris, citons Mireille de Gounod (2009) et Akhmatova de Mantovani (2011). En 2015, il réalise la mise en scène d’une nouvelle production de Tosca pour la 5e édition du Festival de l’Opéra national d’Israël à Massada. Dernièrement, il met en scène une nouvelle production de Werther au New National Theatre de Tokyo. Nicolas Joel a été primé à plusieurs reprises par le Syndicat de la critique pour ses productions lyriques. En 1996, il reçoit une Victoire de la Musique, dans la catégorie « meilleure production lyrique » pour Dialogues des Carmélites. Il est Commandeur de l’ordre du Mérite culturel roumain (2009) et a reçu le Grand Prix de l’Académie d’Occitanie. Il est Officier de la Légion d’Honneur.

Informations