Liens d'évitement



Théâtre du Capitole

Les Talens Lyriques


L’Ensemble Les Talens Lyriques a été créé il y a vingt-cinq ans par le claveciniste et chef d’orchestre Christophe Rousset. La formation instrumentale et vocale tient son nom du sous-titre d’un opéra de Rameau : Les Fêtes d’Hébé (1739).

Défendant un large répertoire lyrique et instrumental qui s’étend du Premier Baroque au Romantisme naissant, Les Talens Lyriques s’attachent à éclairer les grands chefs-d’œuvre de l’histoire de la musique, à la lumière d’œuvres plus rares ou inédites, véritables chaînons manquants du patrimoine musical européen. Ce travail musicologique et éditorial est une priorité de l’Ensemble qui rencontre ainsi un large succès public et critique.

Les Talens Lyriques voyagent de Monteverdi (L’Incoronazione di Poppea, Il Ritorno d’Ulisse in patria, L’Orfeo), Cavalli (La Didone, La Calisto) à Hændel (Scipione, Riccardo Primao, Rinaldo, Admeto, Giulio Cesare, Serse, Arianna in Creta, Tamerlano, Ariodante, Semele, Alcina) en passant par Lully (Persée, Roland, Bellérophon, Phaéton, Amadis, Armide), Desmarest (Vénus et Adonis), Mondonville (Les Fêtes de Paphos), Cimarosa (Il Mercato di Malmantile, Il Matrimonio segreto), Traetta (Antigona, Ippolito ed Aricia), Jommelli (Armida abbandonata), Martin y Soler (La Capricciosa corretta, Il Tutore burlato), Mozart (Mitridate, Die Entführung aus dem Serail, Così fan tutte, Die Zauberflöte), Salieri (La Grotta di Trofonio, Les Danaïdes, Les Horaces), Rameau (Zoroastre, Castor et Pollux, Les Indes galantes, Platée, Pygmalion), Gluck (Bauci e Filemone, Alceste), Beethoven et enfin Cherubini (Médée), García (Il Califfo di Bagdad), Berlioz, Massenet ou Saint-Saëns.

La recréation de ces œuvres va de pair avec une collaboration étroite avec des metteurs en scène ou chorégraphes tels que Pierre Audi, Jean-Marie Villégier, David McVicar, Eric Vigner, Ludovic Lagarde, Mariame Clément, Jean-Pierre Vincent, Macha Makeïeff, Laura Scozzi, Natalie van Parys, Marcial di Fonzo Bo, Claus Guth, Robert Carsen, David Hermann, Christof Loy ou David Lescot.

Outre le répertoire lyrique, l’Ensemble explore d’autres genres musicaux tels que le Madrigal, la Cantate, l’Air de cour, la Symphonie et l’immensité du répertoire sacré (Messe, Motet, Oratorio, Leçons de Ténèbres,…). Les Talens Lyriques sont ainsi amenés à se produire dans le monde entier, dans des effectifs variant de quelques musiciens à plus d’une soixantaine d’interprètes de toutes générations.

La saison 2017-2018 permet à l’Ensemble de rester fidèle à son identité musicale, en interprétant la musique française sous ses diverses formes : musique sacrée, musique de chambre, récital de chant ou opéras en concert. Nous y entendrons Alceste de Lully, Les Nations, Les Apothéoses et les Leçons de ténèbres de F. Couperin, La Descente d’Orphée aux enfers et les Noëls de Charpentier ainsi que le Requiem de Campra. L’axe France-Allemagne permet aux Talens Lyriques de retrouver Gluck avec Orphée et Eurydice au Capitole de Toulouse et de s’inscrire dans la célébration du 250ème anniversaire de la mort de Telemann avec un programme « Telemann et la France ». Attaché à sa volonté d’élargir son répertoire, l’Ensemble donnera, en concert, la toute première version du Faust de Gounod avec un enregistrement mondial inédit en perspective.

Enfin, cette nouvelle saison fait la part belle aux productions scéniques. Nous retrouverons La Flûte enchantée de Mozart dans la mise en scène de David Lescot (Théâtre de Caen), ainsi que Pygmalion de Rameau dans la mise en scène de N. van Parys (Innsbruck). Puis nous découvrirons La Morte d’Orfeo de Landi dans une mise en scène de Pierre Audi (Muziekgebouw d’Amsterdam) ainsi que « Et in Arcadia ego », une composition lyrique et chorégraphique mise en scène par Phia Ménard (Opéra Comique).

La discographie des Talens Lyriques comprend une soixantaine de titres, enregistrés chez Erato, Fnac Music, Auvidis, Decca, Naïve, Ambroisie, Virgin Classics, Outhere et Aparté. L’Ensemble a également réalisé la célèbre bande-son du film Farinelli (1994).

Depuis 2007, l’Ensemble s’emploie à initier de jeunes collégiens à la musique, à travers un programme d’actions artistiques ambitieuses et d’initiatives pédagogiques innovantes. L’un des événements de la saison est la mise à disposition gratuite de t@lenschool, trois applications de découverte et de pratique de la musique, pour les enseignants, écoles de musique, conservatoires et institutions musicales.

Les Talens Lyriques sont soutenus par le Ministère de la Culture et la Ville de Paris. Ils reçoivent également le soutien du Cercle des Mécènes et de la Fondation Annenberg / GRoW - Gregory et Regina Annenberg Weingarten. Les Talens Lyriques sont membres fondateurs de la FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés) et de PROFEDIM (Syndicat professionnel des Producteurs, Festivals, Ensembles, Diffuseurs Indépendants de Musique).

Informations