Liens d'évitement



24 septembre 2010
De jeunes interprètes pour La Bohème


Dans l’ouvrage adapté des Scènes de la vie de bohème que Murger commence de rédiger à vingt-trois ans à partir des souvenirs de ses années d’étudiants à Paris, de jeunes artistes traversent une période d’extrême dénuement sans se départir de leur humour et enthousiasme. Pour restituer l’appétit de vivre de ces personnages, on attend des interprètes de La Bohème une fraîcheur de timbre et une énergie vivifiante. Le Théâtre du Capitole a réuni deux distributions de jeunes chanteurs, dont l’une formée de « Jeunes talents », pour interpréter tour à tour cet ouvrage dont le réalisme teinté de poésie distingue Puccini de ses contemporains véristes.

Les interprètes de la distribution menée par Teodor Ilincai (Rodolfo) et Carmen Giannattasio (Mimì) ont pour point commun d’avoir fait leurs débuts sur les plus grandes scènes lyriques : après avoir abordé pour la première fois le rôle de Rodolfo à l’Opéra de Hambourg, Teodor Ilincai le reprend avec succès pour ses débuts au Royal Opera House Covent Garden de Londres. Carmen Giannattasio, elle, chante pour la première fois le rôle-titre du Couronnement de Poppée sous la direction de René Jacobs au Staatsoper de Berlin avant de le reprendre au Théâtre royal de la Monnaie de Bruxelles. Jennifer Black (Musetta) a fait la saison passée des débuts remarqués au Metropolitan Opera de New York dans le rôle de Lisa (La Somnambula) et est de nouveau invitée pour chanter Micaela.

Réunissant trois lauréats de la 46e édition en 2008, la distribution « Jeunes talents » fait honneur au Concours International de Chant de Toulouse : le Premier Grand Prix Seung-Gi Jung interprète dans cette distribution le rôle de Marcello aux côtés de Ji-Min Park (Rodolfo) et Christina Dietzsch (Musetta), qui ont tous deux remporté en 2008 les Troisième Grand Prix. Quant à Olga Mykytenko, elle a abordé pour la première fois en 2005 à Berlin, Oslo et Essen le rôle de Mimì, qu’elle reprend régulièrement depuis dans de nombreux théâtres.

Beaucoup de ces interprètes font partie de cette génération de chanteurs formée dans les Opéras Studios rattachés aux plus prestigieuses maisons d’opéra : Carmen Giannattasio s’est perfectionnée à l’Académie du Teatro alla Scala de Milan, Jennifer Black au Lindemann Young Artist Program du Metropolitan Opera de New York alors que Ji-Min Park a approfondi l’étude des grands rôles de ténor au Jette Parker Young Artists Programme du Royal Opera House Covent Garden. D’autres ont pu acquérir une expérience scénique déterminante et élargir leur répertoire au sein d’une troupe : Diogenes Randes (Colline) est membre de la troupe du Staatsoper de Hambourg, tandis que Christina Dietzsch a intégré en 2009 l’Ensemble du Deutsche Oper am Rhein de Düsseldorf.

En faisant revivre la tradition des doubles distributions, le Théâtre du Capitole a choisi de faire confiance à de jeunes artistes qui contribuent au renouvellement des plus grandes scènes lyriques. Confirmant la réputation du Théâtre de tremplin pour de talentueux chanteurs, qui feront de prestigieuses carrières, les Midis du Capitole - ces pauses musicales à l’heure du déjeuner - sont aussi l’occasion d’entendre en récital ces jeunes artistes à l’affiche : la basse Nahuel Di Pierro que l’on retrouvera en mars dans Le Barbier de Séville, et le baryton Arttu Kataja, qui reviendra en avril pour Oberon, ouvriront et clôtureront cette saison des Midis du Capitole.


Retour

Informations