Liens d'évitement



9 décembre 2010
J’invente un décor autour de L’Homme de la Mancha



Le 24 novembre, dans les foyers du Théâtre du Capitole, quinze enfants âgés de 9 à 12 ans ont participé au premier atelier « J’invente un décor » autour de L’Homme de la Mancha, animé par une équipe de chercheurs de l’IRPALL – Institut Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues de l’Université Toulouse II – Le Mirail – dans le cadre du partenariat avec le Théâtre du Capitole inauguré la saison dernière. Conçue par Jérôme Carrié, plasticien et chercheur-associé, avec le service éducatif du Théâtre du Capitole, cette nouvelle formule d’atelier prend la forme d’un programme en trois temps, permettant d’aller au-delà des ateliers d’art plastique traditionnels : cette après-midi créative, qui prend appui sur un texte appartenant au patrimoine littéraire mondial, leur permet d’affiner leur sens esthétique et plastique et de franchir pour la première fois les portes d’un théâtre lyrique.

Conduits par Valérie Mazarguil, responsable des activités éducatives au Théâtre du Capitole, le petit groupe intimidé et ravi a d’abord pris place dans les fauteuils de velours rouge de la salle avant de faire quelques pas sur scène à la découverte de l’envers du décor. L’observation des multiples éléments qui se cachent dans la cage de scène – machinerie, cintres, porteuses, perches – leur fait dès lors prendre conscience des contraintes techniques liées au décor.

Cette visite du théâtre est suivie d’une lecture, dans le Grand foyer, d’un extrait de Don Quichotte de Cervantés, traduit puis adapté par Christine Pérez. Ce professeur de littérature hispanique étudie, dans le cadre du programme « Enfance et création » de l’IRPALL, la transmission des grands textes de la littérature aux petits lecteurs. L’extrait choisi, le célèbre épisode dans lequel Don Quichotte affronte des moulins à vent qu’il prend pour des géants, permet la mise en perspective d’un univers réel (un paysage espagnol pittoresque avec ses moulins) avec l’univers fantasmatique imaginé par le personnage.

Le troisième et dernier temps de l’atelier, consacré à l’expérimentation plastique à proprement parler, est présenté aux enfants sous la forme d’un jeu de rôle : invités à entrer dans la peau d’un décorateur, on leur passe commande d’un décor pour la scène des moulins qu’ils viennent d’entendre. Les enfants s’approprient vite les matériaux professionnels qui sont mis à leur disposition pour fabriquer leur maquette : imagination, personnalité et sens créatif sont à l’œuvre pour dessiner avec application. Avec l’aide des adultes, le lointain et les trois châssis de côté qui forment leur décor sont découpés puis fixés dans les boîtes de carton-plume figurant la cage de scène conçues pour eux par les ateliers du Théâtre du Capitole. Afin d’affiner le sens plastique et esthétique de ces décorateurs en herbe, des essais d’éclairage sont enfin réalisés à l’aide de lampes et de gélatines de couleur, avant que les enfants très enthousiastes, dans un foyer jonché de débris de carton et de papier multicolore, ne retrouvent leurs parents, ravis de voir que ceux qui étaient encore très impressionnés quelques heures plus tôt ont maintenant élu domicile dans ce théâtre qu’ils ne veulent plus quitter !


Quelques-unes des maquettes réalisées par les enfants lors de l’atelier (Photos : Jérôme Carrié)



Retour au sommaire des actualités