Liens d'évitement



28 mai 2014
Le Petit Ramoneur


Le Théâtre du Capitole poursuit son travail auprès de la jeunesse toulousaine. En étroite collaboration avec l’Académie de Toulouse, des enfants d’écoles élémentaires, des collégiens et des lycéens sont ici mis au cœur du processus de création d’un opéra. La fabrication même des costumes et des décors leur sera en effet confiée, en collaboration avec les équipes du Théâtre. Ou l’Opéra dans son plus noble rôle de lien et de tissu social.



Faisons un opéra. Le Petit ramoneur. Dès le titre, Britten annonce la couleur. Il s’agit de porter sur la scène, avec et pour des jeunes, à la fois l’oeuvre et sa mise en oeuvre, de jouer un opéra et sa fabrication, de lier fortement art et pédagogie. Nous faisons de même.

La distribution ne s’appuie pas sur de jeunes chanteurs aguerris. Le chœur est composé de deux classes de CM2 des écoles élémentaires Jean-Pierre Vernant de Pouvourville et Anatole France de Toulouse, dont les enfants découvrent à cette occasion le chant choral et la scène, comme les jeunes solistes d’ailleurs.

Les costumes sont réalisés par les élèves en 1re année de Diplôme de Métiers d’Art du lycée Gabriel Péri. Sous la direction de leurs professeures et la supervision de la chef d’atelier couture du Théâtre du Capitole, ils assurent l’ensemble du processus de création, des recherches documentaires à la fabrication des costumes, en passant par la réalisation des planches de croquis et les recherches de matières. Chaque costume est différent, chaque enfant ayant son importance singulière dans le groupe et pour le spectacle. Les costumes matérialisent visuellement les trois époques : 2014/1949/1809, et ils sont conçus comme transformables et adaptés à des changements à vue. Dans les temps et les espaces particulièrement poreux de notre Petit ramoneur, il était stimulant d’imaginer les enfants « bidouillant » leur costume pour changer d’époque en un tournemain sous l’œil du spectateur. Au plus près de l’esprit de Britten en somme ! L’ingéniosité des résolutions a été largement sollicitée. Des élèves en formation d’habilleuses aideront à l’habillage et aux changements à vue des costumes.

Le décor est l’oeuvre des élèves du CAP Machinistes constructeurs du Lycée Bayard. Après des recherches très libres puis le resserrement des choix, ils ont imaginé avec leurs professeurs et le chef d’atelier décor du Capitole, des solutions adaptées.



Informations