Liens d'évitement



24 décembre 2013
RÉCITAL - Marie-Bénédicte Souquet, soprano



Interprète de Parthoenis la saison dernière (La Belle Hélène), Inès dans La Favorite et, en toute fin de saison, Bergère dans Daphné de Richard Strauss, la jeune soprano française Marie-Bénédicte Souquet se produira le jeudi 13 février en solo pour un Récital de Midi.
Remarquée au Concours du Belvédère de Vienne, remportant le prix du Staatsoper de Dresde où elle est invitée pour chanter le rôle de la Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée, elle parfait sa formation à l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris, où on a pu l’entendre en Despina (Così fan tutte) et Sylvia (L’Isola Disabitata, Haydn). Parmi les moments les plus marquants de sa jeune carrière, notons qu’elle fut l’une des Filles-Fleurs (Parsifal) sous la direction de Pierre Boulez à la Cité de la Musique et, sous la direction de William Christie, une remarquable Sémire des Boréades de Rameau – Rameau qu’elle retrouve à Lille pour une nouvelle production de Dardanus dirigée par Emmanuelle Haïm. En 2007, elle est invitée par le Festival d’Aix-en-Provence pour chanter Barberine (Les Noces de Figaro) sous la direction de Daniel Harding, avant de chanter Le Feu, la Chauve-Souris et la Pastourelle dans l’Enfant et les Sortilèges sous la direction de Kent Nagano à Montréal. Comme Mady Mesplé, elle n’oublie pas la musique contemporaine et, comme elle, chante le Quatuor n°2 de Betsy Jolas aux côtés de l’Ensemble Intercontemporain. Une artiste complète, on le voit, qui aime autant l’opéra que la musique de chambre et la mélodie, genre qu’elle pratique avec le jeune pianiste Emmanuel Christien. Les plus assidus d’entre vous se souviennent certainement de sa pétulante Parthoenis (la Belle Hélène) la saison dernière, pour ses débuts au Capitole de Toulouse.


Marie-Bénédicte Souquet Soprano
Christophe Larrieu piano
Théâtre du Capitole, 13 février 12h30

Informations