Liens d'évitement



31 juillet 2017
Kader Belarbi primé

Palmarès 2017 de l’Association Professionnelle de la Critique

Depuis 1963, les Prix du Syndicat de la Critique, devenus Prix de l’Association Professionnelle de la Critique de Théâtre, Musique et Danse (APCTMD), décernent au mois de juin les prix les plus prestigieux des arts de la scène. Cette année, la cérémonie orchestrée au Palais de Chaillot comptait parmi ses lauréats : chefs d’orchestres, metteurs en scène, chorégraphes, directeurs de théâtres, auteurs, compositeurs, interprètes, costumiers, etc., et décernait vingt-cinq récompenses.

Le prix de la « Meilleure personnalité chorégraphique de l’année » a ainsi été décerné à Kader Belarbi, ex-æquo avec la chorégraphe et danseuse canadienne Crystal Pite. Danseur et chorégraphe, Directeur de la danse au Théâtre du Capitole de Toulouse depuis août 2012, Kader Belarbi se distingue par une inépuisable curiosité et un appétit renouvelé d’aventures dansées. Engagé dans le corps de ballet de l’Opéra de Paris en 1980, il est nommé Étoile en 1989. Dix-neuf ans plus tard, il fera ses adieux avec Signes de Carolyn Carlson. Chorégraphe, il est l’auteur d’une quarantaine de ballets dont Hurlevent pour le Ballet de l’Opéra de Paris (2002), Les Épousés pour les Grands Ballets Canadiens (2004), et Le Mandarin merveilleux pour le Ballet du Grand Théâtre de Genève (2007). Pour le Ballet du Capitole, il crée Liens de table et À nos Amours (2010), La Reine morte (2011), Étranges Voisins (2012), Entrelacs, Le Corsaire, La Bête et la Belle (2013), Bach-Suite III (2014), Giselle (2015), Mur-Mur (2016) et Don Quichotte (2017). En septembre 2017, Kader Belarbi entame sa sixième saison à la tête du Ballet du Capitole, poursuivant une riche aventure chorégraphique marquée par la diversité des répertoires et l’ouverture à la création contemporaine.

Informations

En raison du Marathon de Toulouse, ce dimanche 22 octobre, nous tenons à vous informer que l’accès au centre-ville et à la place du Capitole sera réduit.
> Plus d’informations.