Liens d'évitement



9 novembre 2017
Régine Crespin au Capitole

Régine Crespin (1927-2007) est partie il y a dix ans. Aujourd’hui, Warner édite un hommage en 10 disques, reprenant la plupart d’enregistrements légendaires : airs d’opéras français, Wagner et Verdi, Nuits d’été avec Ernest Ansermet, lieder et mélodies de Schumann, Poulenc, Debussy et tant d’autres… Si nous y sommes privés de la phénoménale flamboyance scénique de Crespin (ah ces regards !), l’on y entend au moindre mot la splendeur d’une voix d’or brûlant, l’instinct théâtral ou poétique infaillible, un don de soi sans concession… D’après la chronologie établie par Inès Piovesan lors de l’exposition au Palais Garnier que Mathias Auclair (Bibliothèque nationale de France), et moi-même lui avions consacrée, Régine Crespin a débuté au Capitole le 16 octobre 1953 dans l’Elsa de Lohengrin. Le directeur Louis Izar l’invita ensuite à chanter la Maréchale (Le Chevalier à la rose), Desdémone (Otello), Marguerite (Faust), Tosca, la Comtesse (Les Noces de Figaro), la Pénélope de Fauré… Dans les années 1960, sa glorieuse carrière la mena davantage à l’étranger et moins dans la province française. Elle fit néanmoins son grand retour au Capitole en 1979 avec la Grande-Duchesse de Gerolstein et l’année suivante avec Charlotte de Werther. Son ami Michel Plasson était dans la fosse, bien entendu. De cette amitié sont nés aussi deux enregistrements Offenbach légendaires de la même Grande-Duchesse et de la Vie parisienne. A leurs côtés, Mady Mesplé, Michel Sénéchal ou encore Alain Vanzo… Des extraits de ces deux intégrales figurent dans ce coffret essentiel. Enfin, nous l’avions accueilli dans le foyer du Capitole pour une signature à l’occasion de la parution de ses mémoires en 1999. Pierre Cadars et moi-même l’avions ensuite interrogée à la Cinémathèque, en visionnant quelques archives. Emouvant souvenir… C’est donc tout naturellement que le Théâtre du Capitole s’associe à l’hommage qui lui est rendu par Warner et nous sommes heureux de saluer la mémoire de cette immense et immortelle artiste.

Christophe Ghristi
Directeur artistique du Théâtre du Capitole

Informations